#OLLN, Conseil communal du 24 avril 2018 : qu’en retenir ?

A 19h45, tous les conseillers étaient prêts pour deux interpellations du Collège en Conseil. Surprise : un seul des deux interpelants était là. Thierry Bourgeois a démontré qu’en cas d’accident nucléaire, la commune serait bien démunie. Le bourgmestre a appuyé et a promis l’examen d’une motion au prochain conseil.

La discussion sur le fait d’aller en recours ou non contre le permis pour un ensemble commercial à Wavre (point 7), dans l’ancien bâtiment Philips en face du Walibi, a pris une heure. Arguments échangés :

  • Pour le recours : il faut chercher les arguments juridiques pour bloquer le développement de commerces qui seraient potentiellement néfastes pour Wavre et Ottignies (l’image montre qu’Ottignies est aussi important que Bierges et que ces deux pôles sont concurrents) ;
  • Contre le recours : il ne faut pas attaquer Wavre, les commerces ne seront pas problématiques, le recours coute cher.

Mon analyse est que la discussion était très « politisée », dans le sens que les membres d’un parti d’une commune ne peuvent se permettre d’aller en recours contre une majorité du même parti d’une commune voisine. Du coup, ils recherchent tous les arguments, bons ou mauvais pour ne pas voter la décision de recours. Dans ce cas, la discussion devient problématique car on ne sait plus si le parti en question défend les habitants où le parti frère.

Il y a eu 45 minutes de discussion (dont 20 de présentation du point) sur la motion « Belfius » qui demandait à l’Etat fédéral de ne pas privatiser la banque, et s’il le faisait malgré tout, de rendre une partie des bénéfices aux communes. Le MR a estimé que ce genre de débat a plus sa place au parlement fédéral.

25 minutes de débat sur le SOL au haut la rue Croix Thomas. Le Collège veut éviter des maisons déployées en ruban qui couperait la vue, le MR n’y voyant pas de problème.

Environ une heure de débat sur le prix « diagonale » et la fête de la DB qui se sont passés les 5 et 6 mai à LLN. L’échevin a fait toute une présentation du contexte, de l’historique, des réalisations, du budget… Le MR soutient en partie, mais regrette le manque de constance entre les différentes années.

A 23h45, Michel Beaussart a présenté les résultats de l’administration communal dans ses efforts pour réduire les émissions de CO2. Moins 19% depuis 2014, si mon souvenir est bon.

Passé minuit, il restait les points ajoutés. Nicolas Vandermaeren avait préparé toute une présentation sur le règlement général de protection des données. Il a proposé de reporter le point, « à deux conditions »… la première : passer au prochain conseil en début… Il n’a pas été plus loin : le bourgmestre a vu rouge : de quel droit un conseiller (de la minorité) allait-il fixer ses conditions ? « Présentez maintenant ! » dans une salle que le public et les journalistes avaient désertée. C’était précis, documenté, mais long. Réponse du bourgmestre : « on n’a pas attendu votre exposé pour agir, et il se fait que notre commune est pionnière ! ».

Publié par

Hadelin de Beer de Laer

Habitant d'Ottignies-Louvain-la-Neuve, heureux papa et compagnon, écologiste convaincu, oenophile, joggeur, enseignant, chercheur, et le reste à découvrir...

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.